L’association

La vocation du RSSP est de promouvoir l’accès aux soins en santé sexuelle pour toutes et tous. Il s’agit donc d’animer un réseau de soins, afin de permettre le partage d’expérience, et travailler au niveau du territoire afin que l’usager.e, parfois isolé.e, soit aidé.e dans son parcours de soin en santé sexuelle. Le Réseau de Santé Sexuelle Publique vise ainsi à étendre les collaborations dans l’ensemble des consultations du champ de la santé sexuelle au niveau régional, en Ile-de-France.

Le Réseau Santé Sexuelle Publique vise à perfectionner l’accompagnement des santés sexuelles, affectives et reproductives de chacun.e par la promotion d’approches coordonnées. La constitution et la coordination d’un réseau de santé sexuelle est primordiale pour permettre à tous les usager·e·s d’être mieux orienté.e.s dans leur parcours de soins, mais aussi à l’ensemble des intervenant·e·s en santé sexuelle d’améliorer leurs pratiques…

Le bureau paritaire est composé de psychologues, de médecins et d’une sage-femme, tou/te.s sexologues intervenant dans le champ de la sexologie institutionnelle. Cette association à but non lucratif selon la loi du 1er juillet 1901 a pour objet de promouvoir et de formaliser une approche cohérente et coordonnée de la santé sexuelle. 

Le RSSP vise notamment à : 

  1. Donner un cadre permanent d’alliance aux clinicien.ne.s et aux institutions de soins qui contribuent à la prise en charge de la santé sexuelle ;
  2. S’appuyer sur l’expérience professionnelle des membres adhérents, afin de partager les savoir-faire et en vue d’améliorer les accompagnements ;
  3. Réfléchir et maintenir une éthique partagée, fondée sur le respect de la personne et sur l’état de la science dans ce domaine ; 
  4. Développer les liens entre les institutions par la réalisation d’actions communes, notamment en matière de construction de parcours de soins, de formation et de recherche;
  5. S’adresser aux autorités sanitaires, afin qu’elles soutiennent les innovations en santé sexuelle, les connaissances, la promotion et l’amélioration de l’organisation des soins en santé sexuelle conformément à la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle.

Plus généralement elle vise à promouvoir toute initiative concourant à l’amélioration de la prise en soins en santé sexuelle pour toutes et tous.

Genèse

L’association RSSP a été créée lors d’une première assemblée le 22 mai 2017.  Le RSSP est né de trois constats :

  • Difficultés individuelles de certains sexologues face à des consultations en sexologie auprès de populations plutôt habituellement non vues par eux. Il était nécessaire de penser une mise en commun pour une bonne évolution des pratiques.
  • Isolement de certains professionnels, au sein de leur institution et notamment pour faire reconnaitre la santé sexuelle comme un élément important de la prise en soins holistique des usager.e.s. 
  • Des freins important pour faire fonctionner ensemble les différentes ressources du territoire et ainsi de co-construire avec les usager.e.s de véritables parcours de soins en santé sexuelle. 

Le réseau du RSSP permettra le partage des savoir-faire et savoir-être entre professionnel·le·s. Cependant, dans un souci de démocratie sanitaire, ces savoirs ne pourront-être construits sans l’implication au sein du réseau des usagères et usagers eux-mêmes. Il s’agira de prendre en compte la diversité des compétences du bien-être sexuel en faisant appel à la responsabilité citoyenne de chacun·e. Il s’agit aussi pour le RSSP de garantir les mêmes droits pour tous et toutes dans le domaine de la santé sexuelle et de répondre à la fois aux besoins de la population générale mais aussi aux besoins spécifiques des populations les plus vulnérables.

Valeurs

Les membres du RSSP s’engagent solidairement à respecter et à promouvoir les valeurs républicaines qui fondent les droits sexuels en œuvrant pour l’épanouissement des individus, des couples et des familles dans le respect de l’intégrité de chacun et chacune sur les plans physique, psychique et culturel.

Ces valeurs sont incarnées par les engagements suivants (liste non hiérarchique) :

1. La manifestation de son engagement envers les valeurs défendues par la présente charte ;

2. Une gouvernance associative démocratique, paritaire et égalitaire entre genres, sexes, formations/disciplines reflétant la diversité d’une communauté professionnelle multidisciplinaire et d’une société d’usager.e.s toute aussi plurielle ;

3. Une écriture inclusive et un ordre nominal alphabétique non hiérarchique ;

4. La réduction des inégalités et des discriminations dans l’accès aux soins ;

5. L’affirmation des libertés individuelles et des droits humains ;

6. L’équité en matière de santé en luttant contre toutes les formes de vulnérabilité et en déconstruisant les stéréotypes (genre, sexe, confession, classe, éducation, origine…) socioculturels et identitaires ;

7. La lutte contre toutes les formes de violences ou de discrimination quel.le.s qu’en soient les auteur.e.s, les victimes et les conséquences ;

8. L’attachement aux missions d’information, de conseil et d’accompagnement par le renforcement des capacités de chacun.e de manière personnalisée et participative ;

9. La valorisation et la diffusion des innovations positives ;

10. La mise en avant de toutes les dimensions de la sexualité en termes d’érotisme, de désir et de plaisir dans une perspective à la fois interindividuelle, intrapsychique et culturelle ;

11. Développer les liens entre les institutions par la réalisation d’actions communes, notamment en matière de construction de parcours de soins, de formation et de recherche.

Acteur de l’action publique

Le RSSP est une communauté de professionnel·le·s attaché·e·s au service public dans le domaine de la santé sexuelle. En tant qu’association, le rôle du RSSP est de faire en sorte que le choix le plus facile pour les responsables des politiques publiques soit aussi le meilleur choix du point de vue de la santé sexuelle, affective et reproductive.

Pour cela, le RSSP met son expertise à la disposition des autorités sanitaires compétentes, afin de les accompagner dans le soutien des innovations en santé sexuelle, la promotion et l’amélioration de l’organisation des soins en santé sexuelle, le maintien d’une éthique partagée fondée sur le respect et l’autonomisation des personnes.

Acteur de la recherche & de l’innovation

La promotion de la santé sexuelle suppose que l’on identifie les obstacles à l’adoption de politiques pour l’épanouissement d’une sexualité positive dans tous les secteurs de l’offre publique de soins et les moyens de surmonter ces obstacles. 

Issu des constatations de terrain dont ses membres sont les acteurs et actrices, le RSSP se propose de mettre en relation les personnes et les institutions les plus aptes à développer les outils les mieux ajustés aux demandes en santé sexuelle. Le RSSP, par la diversité de ses membres, pourra accompagner leur développement, leur diffusion et leur valorisation mais également l’appropriation de toutes ces évolutions par son action dans la diffusion des connaissances et des savoirs.

Objectifs généraux

Le RSSP vise à promouvoir toute initiative concourant à l’amélioration de l’accompagnement et des soins en santé sexuelle pour toutes et tous dans tous les domaines : politique, éducatif, professionnel et dans la recherche.

Pour ce faire, il prend comme objectif premier la promotion, la formalisation et le développement d’une approche cohérente et coordonnée de la réponse publique en santé sexuelle, affective et reproductive afin de la décliner au niveau des régions.

Pour permettre à l’ensemble des intervenant·e·s en santé sexuelle d’améliorer leurs pratiques et de mieux orienter les usager.e.s dans leur parcours, le RSSP, en tant qu’association loi 1901, se propose d’être un facilitateur de liens solidaires dans la communauté des sexologues et des personnes œuvrant à la santé et au bien-être sexuel.le.s. Ainsi, il vise le rapprochement et la mutualisation des professionnel·le·s de la santé sexuelle en réunissant des sexologues diplômés (infirmières et infirmiers, kinésithérapeutes, médecins, pharmacien·e·s, psychologues, psychomotricien·e·s et sages-femmes) et leurs homologues non titulaires d’un diplôme universitaire de sexologie mais exerçant dans le cadre de la santé sexuelle auxquels s’ajoutent les étudiant.e.s, les personnes issues du monde associatifs, les chercheur.e.s (anthropologues, épidémiologistes, sociologues, philosophes), juristes et avocat·e·s ainsi que toute personne physique ou morale portant un intérêt à ces questions.